interview marie de Gradignan

Rencontre avec Anabelle OUVRARD, Directrice de la communication.
Propos recueillis par Alexia Barral.

La commune de Gradignan se situe sur la seconde couronne péri-urbaine de l’agglomération bordelaise, au sud-ouest, en limite du territoire de la Communauté Urbaine de Bordeaux à laquelle elle appartient. Au 1er janvier 2009, la population totale de la commune est, selon l’Insee, de 23 519 habitants.

Vous avez choisi Aliénor.net pour développer et héberger votre site Internet. Etait-ce la première expérience Internet de Gradignan ?
Avant Aliénor.net, Gradignan possédait déjà un site Internet. Il avait été réalisé en interne. C’était typiquement un site vitrine basique sans recherche esthétique particulière. Ce projet n’avait pas été chapeauté par le service communication. De plus il était très difficile de le mettre à jour car il avait été conçu en Html.

Pourquoi avoir choisi la société Aliénor.net ?
Dans le cadre d’un marché public nous avions réalisé une grille d’évaluation pour chaque candidat. Elle comprenait 4 critères principaux. Aliénor.net est arrivée à égalité avec un autre prestataire.Ce qui a fait la différence c’est d’une part la proposition tarifaire qui était la mieux placée et d’autre part la qualité des réponses techniques à notre cahier des charges : en effet, Aliénor.net proposait un outil de mise à jour libre de droit, Typo3 qui, de plus, possédait une communauté qui soutenait le développement et les mises à jour contrairement à son concurrent qui avait lui-même développé sa propre solution.

Comment la mise en place de votre site web s’est-elle déroulée et quel rôle a joué Aliénor.net ?
Très bien ! Cela a peut-être été un tout petit peu plus long que ce que j’avais pu imaginer mais nous avions un cahier des charges extrêmement complet. Notre interlocuteur commercial  a été très présent en termes de conseil, ce qui était primordial pour nous car nous nous lancions dans un vaste projet. Il s’est établi une réelle complicité entre les chefs de projet des deux structures (Guillaume Ponza pour la mairie de Gradignan) ce qui a permis d’obtenir une réelle réussite.D’ailleurs à son lancement le site a suscité de nombreux encouragements et félicitations de la part de la population. Cette expérience a été très positive.

Le site de Gradignan est un site vivant. Pouvez-vous nous faire part de votre expérience ?
Nous étions partis au tout départ, dans un système un peu lourd où nous avions des contributeurs dans chaque service qui étaient supposés mettre à jour directement les parties qui les concernaient. Je pense aux Services Culturel, des Sports, des Marchés Publics, des Ressources Humaines. Dans les faits cela n’a pas fonctionné à l’exception des Marchés Publics car le site représentait pour eux une aide réelle dans leur gestion quotidienne. Avec les autres services cela n’a pas été possible car cela venait s’ajouter à leur charge de travail  habituelle. De plus, cela nécessitait une certaine culture technique informatique que certains ne possédaient pas. Aujourd’hui nous avons un site qui en effet est très vivant, qui est mis à jour au minimum une fois par semaine et parfois jusqu’à 3 fois par une seule personne, notre Webmaster Guillaume Ponza. Il passe plus de la moitié de son temps de travail à réaliser cette tâche. Il ne faut pas se leurrer, si l’on souhaite avoir un site vivant il convient d’y accorder beaucoup de temps.

www.ville-gradignan.fr